Étiquettes

, , , , , , , , ,

Bénédicte Vallet, artiste céramiste installée à Guéméné-Penfao (44), interroge la matière, fait discuter les matières.

Une biosphère de porcelaine et de lien végétal se compose alors et les pièces résonnent ensemble par la récurrence de certains motifs. Chacune dispose de son-chant propre, de son identité propre, le tissage en chanvre paraîssant donner vie à des organismes modulables.

Ces lumineuses créations révèlent un bestiaire extraordinaire, entre le minéral et l’aquatique, l’osseux et le corail, placés aux confins de la vie, entre les espèces et les éléments. Celles -ci font appel à une mémoire enfouie commune aux êtres vivants… ( Extrait et adaptation du texte de Margot Reault-Bouron, 2019, exposition « Entre deux eaux »)

Les délicates porcelaines de Bénédicte Vallet ont ce pouvoir de fascination, de questionnement sur ces apparitions: efflorescences coralliennes, colonies de coquillages, phénomènes de concrétion, de calcification, de cristallisation géologique?…

Elles nous invitent à arrêter le temps, à plonger notre regard et notre pensée afin de s’y dissoudre paisiblement… Le pouvoir de fascination des délicates porcelaines de Bénédicte Vallet, vient sans doute de ce qu’elles sollicitent une mémoire archaïque du monde en évoquant ce passage du minéral à l’organique. (Extrait et adaptation du texte de Pierre Souchaud).