Terres enfumées : Mathieu Casseau

Mathieu Casseau, céramiste installée à Douarnenez (29).

Vase 230€

Son parcours : A la suite d’une école de design industriel à Nantes, il s’est orienté vers la céramique et a suivi la formation à la Maison de la Terre de Dieulefit. Premier atelier en Bretagne, dans la campagne de Silfiac, en 2004. Le déclic, en 2007, il ne travaille plus que les engobes de terres sigillées, suite à sa participation aux Journées de la Céramique à Paris. Depuis ses pas l’ont mené au bout de la Bretagne, à Douarnenez, où il a pu installer durablement son four à bois et son atelier.

Son travail : Formes ouvertes, formes fermées… Formes souples aux lignes tendues. Formes doucement polies, aux engobes vitrifiées jouant avec le feu de la cuisson et les enfumages. Formes dévoilant enfin leurs subtils réseaux de craquelures, révélation de leurs naissances par le tournage de la terre.

Bol 60€

Terres enfumées : Lucia Diaz

Étiquettes

, , , , ,

Lucia Diaz, céramiste installée à Plourivo (22).

Bols enfumés 32€ pièce

Formée au dessin, au graphisme et dessin d’animation à l’école nationale des Arts Décoratifs de Paris, elle est toujours restée attachée à une mode d’expression simple et authentique et a toujours eu le goût de créer avec la terre. Après divers stages dans des ateliers de céramistes, elle s’est installée dans son bel atelier de la luciole en 2016 à Plourivo (près de Paimpol). Des formes simples, une douceur au toucher, des décors subtils alliant de fins motifs à des voiles de fumées.

Bols enfumés 32€ pièce

Lucia nous parle de son travail : « La terre polie enfumée me permet d’unir mon goût pour le dessin et la gravure à un travail des formes à la plaque ou au colombin, pour créer des objet uniques et authentiques. »

Tasses enfumées 24€ pièce
Duo de coupelles enfumées 25€ l’ensemble

Terres enfumées : Cécile Poisson

Étiquettes

, , ,

Cécile Poisson, céramiste installée à Ploezel (22),

Equilibre 480€

Très influencé par la mer et la côte déchiquetée de Bretagne, son travail s’oriente vers la recherche de matières proches du sable, de la rouille et des rochers. Elle a choisi les cuissons au bois pour la réalité du feu, son contact, les matières, les pièces marquées par la flamme, les scories des dépôts de cendres et la couleur de la terre.

Bol 170€

Ces terres différentes, vivantes, qui grattent sous la main, recouvertes par des engobes réfractaires ou chargées de sable, rapprochent son travail des ferrailles rouillées des vieux bateaux échoués.

Bol baobab 400€

Les pièces sont façonnées en grés chamotté, au colombin, à la plaque ou en estampage et cuites à 1300°dans un grand four à bois oriental de 3m3. A cette haute température de cuisson la terre est complètement fermée et les pièces non gélives. Les cuissons durent 30 heures environ et sont toujours un moment de partage et d’amitié pour elle.

Bol 300€