Terre et végétal : Christelle Macé

Mots-clefs

, , , , ,

Christelle Macé, céramiste à  Éréac (22), entretient un lien particulier avec le jardin, qu’elle orne d’objet en terre, elle ne présente ses créations que rarement en dehors des fêtes et festivals sur le végétal. L’eau est l’élément qu’elle aime à mettre en exergue, tantôt pour l’arrosage, avec ses arrosoirs chante-pleur, tantôt la décoration des bassins, avec ses galets flottants. Elle invente des objets pour mieux sublimer cet élément de vie sans lequel  jardin ne pourrait exister.

 

Cette potière jardinière nous enchante avec ses créations tout en finesse et en poésie, nous invite au jardinage et à la contemplation.

 

Ces créations sont au Patiau tout l’été, jusqu’au 31 Août 2017.

Publicités

Terre et végétal : Sabine Besnard

Mots-clefs

, , , , , ,

Sabine Besnard, artiste céramiste, nous propose des objets du quotidien en terre. Pour elle la poterie est une passion de toujours : « À l’âge où certains apprennent à jouer d’un instrument, j’ai demandé à apprendre à tourner. J’avais treize ans environ et je suivais alors un cours. À dix-sept ans, avec mon argent de poche, au lieu de m’offrir des chaussures ou des disques, je m’achète un tour à pied. Mon père m’installe un four au fond du jardin, à la campagne, où je fais mes premières cuissons au bois, des poteries flammées que je vends sur le marché de la création à Lyon. »

Son voyage au Japon, et sa découverte de l’Asie, des pépinières de bonsaï, des rizières, de l’ikebana, les jardins de mousses, influencent largement son travail de la terre aujourd’hui.

Elle nous propose au Patiau tout un ensemble de pots pour bouquets à Ikebana (technique d’art floral Japonnais), ainsi qu’un ensemble de plaques déco aux motifs de feuilles de Ginko.

Terre et Végétal : Pauline Georgeault

Mots-clefs

, , , , , ,

Pauline Georgeault, artiste parisienne, travaille la porcelaine, en évocation du végétal, des plantes, des fleurs, ou encore de la flore. Tantôt sculptée, offrant des jeux de transparence comme celle des fleurs et des herbes des champs, tantôt par représentation, tel un herbier.

« La terre est un espace sans fin d’exploration entre le brut et le lisse, le solide et le fragile, le façonnage contrôlé et la libre déformation, l’opaque et le transparent. C’est aussi un élément minéral, qui malgré sa dureté peut rappeler la souplesse organique du végétal. Mes œuvres explorent ces différentes facettes en poussant les possibilités plastiques de la terre à leurs limites… » Pauline Georgeault.

Découvrez la démarche céramique de Pauline Georgeault au Patiau jusqu’au 31 Août 2017.