Quand Saint-Jean était un des principaux centres potiers de Bretagne… Samedi 9 juillet de 9h45 à 12h30

Rendez-vous ce samedi 9 juillet pour passer une matinée à St-Jean sous le signe du patrimoine.

Dès 9h45, départ pour une balade historique à travers les ruelles potiantes où s’est écrite cette histoire potière.

Au Patiau, à partir de 10h30, rencontrez Denis Danilo, brocanteur, collectionneur et auteur du livre récemment publié au éditions Stéphane Batigne « Poterie traditionnelle de Bretagne Sud – Malansac, St-Jean-la-Poterie, Herbignac » et une partie de sa collection privée aux pièces étonnantes.

« Pendant des siècles, les centres potiers de Saint-Jean-la-Poterie, Malansac (Morbihan) et Herbignac (Loire-Atlantique) ont produit l’essentiel des céramiques utilisées en Bretagne méridionale, entre Vannes et Nantes. On leur doit de très nombreuses céramiques domestiques (buires, marmites, poêlons, écuelles, pichets, casses, charniers…), mais aussi des poteries destinées aux toitures (tuiles faîtières, mitres de cheminées. épis de faîtage) et des objets à usages particuliers, comme les barattes, les terres à repasser, les pannes ou encore les bacs à chandelles.

Conçu et réalisé à partir d’une exposition de poteries traditionnelles créée par Denis Danilo en 2021, cet ouvrage richement illustré brosse le portrait des trois centres potiers de Bretagne Sud, explique leurs modes de production, décrit leurs caractéristiques et, surtout, présente un large éventail de pièces issues de leurs ateliers. »

Le magazine Cactus est venu à leur rencontre au Patiau …

Photos © Mary Le Bel
Photos © Mary Le Bel

Nouvelle exposition-vente estivale « La Terre nous raconte »

Étiquettes

, , , , , , ,

Il était une fois, le début d’une histoire. Celle que l’on nous raconte ou celle que l’on s’invente. Depuis l’enfance, ces récits nous accompagnent avec magie pour affronter, observer et comprendre la réalité.
Suivons le fil de ces histoires que la terre nous raconte. Regards croisés de la céramique et de l’illustration, deux médiums qui ont beaucoup à nous conter.

Sept céramistes bretonnes réunies autour de cette thématique estivale. Pièces décoratives et utilitaires uniques à découvrir et à (s’)offrir. Sachons écouter. Sachons voir.

Avec Stéphanie Barboni, Claire Briant, Marion Conand, Solenn Larnicol, Juliette Le Reun, Claire Leschevin et Claire de Werbier.

Du 4 juin au 27 août. Entrée libre.

Portrait de créateur, Juliette Levasseur, Atelier Entropy, céramiste à Nantes

Étiquettes

, , , , , , , , ,

Diplômée des Métiers d’arts de Sèvres, Juliette modèle des histoires en céramique.
Ces histoires « qui nous ramènent avec sensibilité à nos émotions et à ce qu’il est essentiel de
conserver : le rêve. Un monde lunaire habité de personnages à la figure parfois animale se sculpte
avec finesse et rondeur en grès blanc lisse et grès noir chamotté. Plumes, cristaux ou textiles
habillent les corps tandis que des balançoires de cuivre ou des clôtures de bois se greffent dans des
scènes imaginaires.


L’esthétisme des Arts Premiers, le mysticisme de Miyazaki, l’innocence du Petit Prince, les silhouettes
chimériques de Max et les Maximontres ou encore l’atmosphère fantaisiste de Dark Crystal sont
autant de références qui ont façonné mon univers. Entre solitude et dualité, je questionne les
connections intimes, les attitudes et les gestuelles qui nous lient à l’autre. »


Ses productions sont des pièces uniques réalisées généralement en grès blanc lisse ou grès noir
chamotté auxquelles s’ajoutent engobe, couverte ou or. Riche d’une formation en mode et textile,
elle associe parfois les matières et habille ses sculptures de plumes, perles, pierres, fausses fourrures,
fils métalliques et bien d’autres.