Terre d’ombre et de lumière : Sean Miller

Étiquettes

, , , ,

Sean Miller, céramiste installé à Peillac (56), a découvert la technique de la terre vernissée lors de ses études en céramique à Harrow, près de Londres. Ce qu’il l’a attiré dans cette poterie traditionnelle, c’est la chaleur des couleurs et aussi la spontanéité de son art décoratif. La terre vernissée a une longue et riche histoire en Europe. Il a ensuite visité divers musées et collections de céramique en France, en Grande Bretagne, en Hongrie et en Roumanie, où il a puisé toute l’inspiration nécessaire afin de développer sa propre démarche artistique.

sean miller

 

Il utilise une faïence rouge, façonne ses créations au tour et les décore avec des engobes colorées de différentes manières : par trempage, à la poire ou par ‘scrafitto’. Les pièces sont ensuite cuite une premier fois avant d’être émaillées avec un émail transparent et cuit dans un four électrique ou dans un four à bois jusqu’à 1080.

vernissage sean miller au Patiau.jpg

Retrouver les lampes, et photophores de Sean au Patiau

Publicités

Terre d’ombre et de lumière : Matthieu Lievois

Étiquettes

, , , ,

Matthieu Lievois, céramiste installé à Séné (56).

À 20 ans, après des études d’horticulture, un désir viscéral de créer de ses mains lui permet de découvrir la céramique, par le biais d’un atelier municipal à Grenoble. Un an après, il suit une formation professionnelle en région parisienne avec deux potiers, puis une formation complémentaire sur la recherche des émaux. Il s’installe en Charente en 1982 et va, tout en produisant une céramique utilitaire, peaufiner sa technique de tournage et entreprendre un grand travail de recherche sur les émaux de grès et porcelaine. L’alchimie qui s’opère par la chaleur du four le fascine à chaque défournement. À l’image d’un cuisinier devant ses fourneaux, il mélange les ingrédients suivant ses impulsions et laisse le feu agir. Pas à pas, il aboutit à des textures et couleurs d’émaux particuliers. Ce travail lui permet de mettre au point sa propre technique de recherche.

vernissage Matthieu Lievois au Patiau.jpg

En 1989, il déménage mon atelier en Bretagne, au bord du golfe du Morbihan, où il continue ses recherches et approfondissements. En 2009, il éprouve le besoin de partager et transmettre ce que l’argile et le feu lui ont appris, afin que la technique soit au service de l’expression de chacun, l’école CREAMIK voit le jour. Retrouver les pots et jarre de Matthieu au Patiau.

vernissage Matthieu Lievois au Patiau 3.jpg